tranches de vie

\\ Témoignage Alvéole : la métaphore du palais…

By 12 mars 2020 mars 18th, 2020 No Comments

« Bonjour, nous sommes Boris et Pierre-Yves d’Alvéole.

Fin 2018, nous avons formé un duo pour monter cette entreprise après notre rencontre dans notre ancien taf en radio (à l’éditorial et à la technique). Le but, être la première agence de production de contenus sonores de Nantes. Directement, quand on s’est lancé, on a postulé à un incubateur média à Nantes, NMCube.

Un parcours en incubateur

Déjà, préparer ce dossier a été une étape de structuration : avons nous une offre réelle ? Quels sont les indicateurs du marché de la voix et des podcasts ? Comment arriverons-nous à matérialiser notre ambition ? Etc.

Nous sommes des passionnés donc au début ça a été dur de reprendre un par un nos a priori et de déconstruire notre idée de base pour en faire un vrai projet entrepreneurial au-delà de nos expertises.

Pendant cette incubation, nous avons pu rencontrer Aurélie Beignon qui était désignée pour nous aider et nous accompagner sur 12 mois.

Un palais, des truelles et des crayons de couleur

Bon, le coups des crayons de toutes les couleurs pour nous aider à définir des concepts et sectoriser le travail que nous avions à faire pour nous structurer, au début, ça nous a fait peur. On pensait même qu’on était à la bourre totale et que tout le projet était à revoir.

Imaginez que pour nous, Alvéole c’était un palais.

Mais petit à petit nous avons compris qu’il s’agissait de briques que nous avons façonnées à chaque rencontre. Imaginez que pour nous, Alvéole c’était un palais. Un palais avec des moulures, en torchis naturel, dressé à la main, de toute beauté. Et Aurélie nous a aidés à comprendre que nous avions plutôt la chaux, la paille et la terre et qu’il fallait s’activer avec nos truelles pour que ça avance.

Codévelopper pour s’épanouir

Nous avons aussi découvert avec elle et d’autres entrepreneurs le codéveloppement. Clairement ça a été une claque. On parle aussi au nom des autres participants car on était tous d’accord là-dessus. C’est un outil très puissant qui repose sur la confiance, l’acceptation des différences, la capacité à s’exprimer sans craindre ses émotions pour aller dans un seul sens : l’épanouissement (que ce soit au taf comme dans son quotidien).

Et bien sachez-le, quand on exprime une difficulté, que l’on se sent écoutés et que nous pouvons agir concrètement et bien… on avance, et on avance même plus vite.

Après 12 mois d’accompagnement intense avec Aurélie, des coups de boost, la revue des doléances, des conseils pertinents… le bilan et clair : Alvéole n’est pas devenu un palais. Mais c’est une maison, aux fondations solides et sans fissures.

Hors métaphore, nous avons transformé toute une année en un beau réseau, en projets aussi intéressants que différents, en confiance et respect de la part de nos clients, en stratégie et détermination pour un projet qui nous anime toujours autant et qui trouve sa place dans le marché de la voix, dans l’univers du podcast, dans la médiation sonore.

On est fiers de nous, d’avoir, notamment sur les conseils d’Aurélie, su s’appuyer sur d’autres personnes pour avancer. Si nous ne l’avions pas fait, nous serrions, là, effectivement à la bourre. »

Boris et Pierre-Yves d’Alvéole